Dorothy Anne Wheeler, cinéaste, productrice, réalisatrice et écrivaine (Edmonton, 23 sept. 1946). Anne Wheeler obtient un baccalauréat ès sciences (mathématiques) de l'Université de l'Alberta en 1967 et acquiert une certaine expérience de comédienne avant de réaliser son premier film en 1971. À la fin des années 1970, elle tourne des documentaires pour l'office national du film comme pigiste et fait partie de son personnel permanent, dans la région des Prairies, de 1978 à 1981. C'est durant cette période qu'elle réalise A War Story (1981), un docudrame tiré du journal rédigé par son père alors qu'il était prisonnier de guerre des Japonais.

Par la suite, elle réalise plusieurs courts métrages dramatiques, dont A Change of Heart (1984), d'après un scénario de Sharon Riis. Elle passe avec succès au long métrage avec Loyalties (1986; v.f. Double allégeance), toujours d'après un scénario de Sharon Riis, et Cowboys Don't Cry (1988), d'après un livre de l'auteure canadienne de romans pour enfants Marilyn Halvorsen. Bye Bye Blues (1989) est le film qui lui vaut le plus de succès. Il remporte trois Génies et un succès considérable en salle. En 1991, elle continue sur sa lancée avec Angel Square, un autre film pour enfants. En 1992, elle tourne The Diviners, une adaptation du roman de Margaret Laurence, qui sera le premier film d'une série de grande envergure destinée au réseau anglais de Radio-Canada. Viendront ensuite deux films à connotation sociale : The War Between Us (1995), qui traite des Canadiens d'origine japonaise internés lors de la Deuxième Guerre mondiale, et The Sleep Room (1998; v.f. Le pavillon de l'oubli), dramatisation des expériences médicales à base de LSD financées par la CIA sur des malades mentaux à Montréal au cours des années 1950. Parmi les films suivants, mentionnons le succès artistique Better Than Chocolate (1999; v.f. Meilleur que le chocolat), le drame familial Marine Life (2000), l'histoire d'amour révisionniste Suddenly Naked (2001; v.f. Mise à nu) et le drame féministe A Wilderness Station (2002; v.f. Station sauvage).

Wheeler continue à remporter du succès au petit écran, travaillant tant à des séries télévisées dramatiques qu'à des comédies de situation. Elle réalise de nombreux épisodes de la délirante comédie judiciaire This Is Wonderland (2004-2006) et de Cra$h & Burn (2010), série à la fois cynique et attirante qui traite de la responsabilité des personnes morales selon le point de vue d'un expert en sinistres particulièrement soucieux. Comme toujours, l'œuvre la plus intéressante de Wheeler met en vedette des histoires et personnages de l'Ouest canadien, comme c'est le cas pour la durable dramatique policière Da Vinci's Inquest (1998-2005; v.f. Coroner Da Vinci) et Godiva's (2005-2006), une comédie de situation au rythme endiablé qui prend pour cadre le déluré quartier des restaurants Yaletown de Vancouver. En s'impliquant dans les pilotes de Da Vinci's Inquest, The Adventures of Shirley Holmes, Jake and the Kid et Cra$h and Burn, elle donne le ton à ces séries à succès.

En 2006, Wheeler retourne vers le créneau familial avec la gâterie du temps des Fêtes Christmas on Chestnut Street (2006; v.f. Un Noël tout en lumière), qui lui vaut une mise en nomination pour le prix Leo pour la meilleure réalisation d'un long métrage dramatique. Quelques années plus tard, elle gagne ce même prix pour la dramatique médicale Living Out Loud (2009), qui dépeint les remous causés par le cancer du sein chez les membres d'une famille canadienne et les difficultés qu'ils éprouvent à réévaluer leurs valeurs fondamentales lorsque leur mère échappe de justesse à la mort.

Wheeler est également l'instigatrice des films de la semaine pour les réseaux américains Hallmark et Lifetime. Les films d'Anne Wheeler se caractérisent par une grande sensibilité à l'égard des problèmes humains, tant sociaux que personnels, et un optimisme lucide.

L'Université de l'Alberta, l'Université de Calgary, l'Université de Lethbridge, l'Université Athabasca, l'Université de Winnipeg et l'Université Brock lui ont toutes décerné un doctorat honorifique. En 1995, elle est nommée Officière de l'ordre du Canada.