Angela Hewitt, officier de l'Ordre du Canada, officier de l'Ordre de l'Empire britannique (née le 26 juillet 1958 à Ottawa, en Ontario). Angela Hewitt est une pianiste mondialement réputée pour son talent remarquable, sa technique exceptionnelle et sa musicalité expressive. Considérée comme la meilleure interprète de la musique au clavier de Johann Sébastien Bach depuis Glenn Gould, elle est aussi connue pour sa maîtrise d'un vaste répertoire ainsi que pour sa clarté et sa précision. Elle a produit de nombreux enregistrements acclamés, a gagné bon nombre de compétitions internationales (dont la prestigieuse 1985 Toronto International Bach Piano Competition) et a reçu plusieurs nominations et prix aux Prix Juno. Elle est membre de la Société royale du Canada et officier de l'Ordre du Canada et de l'Ordre de l'Empire britannique.

Enfance et éducation

Fille de l'organiste anglais Godfrey Hewitt, Angela Hewitt grandit au sein d'une famille de musiciens à Ottawa. Elle prend des leçons de piano avec sa mère, la professeure de musique Marion Hewitt, dès l'âge de trois ans et déjà, à cinq ans, elle remporte sa première bourse. À neuf ans, elle donne son premier récital au Conservatoire royal de musique de Toronto, où elle étudie avec Earle Moss et Myrtle Guerrero de 1964 à 1973. Elle étudie également le violon (aux côtés de Walter Prystawski de 1970 à 1974), l'enregistrement, le ballet et la danse écossaise. Sa formation en danse pendant l'enfance explique ses affinités avec les danses de Bach.

Elle étudie ensuite aux côtés du pianiste français Jean-Paul Sévilla de 1973 à 1977 à Aix-en-Provence, en France, puis à l'Université d'Ottawa où elle étudie le piano d'accompagnement avec Evelyn Greenberg et obtient un baccalauréat en musique à l'âge de 18 ans. De 1978 à 1985, elle habite en France, où elle étudie brièvement avec les pianistes Catherine Collard et Vlado Perlemuter.

Débuts de carrière

Angela Hewitt s'illustre dans de nombreuses compétitions nationales et internationales : elle remporte en 1975 la Chopin Young Pianists' Competition à Buffalo, la catégorie piano de la CBC Radio Competition en 1978 et la Dino Ciani Competition à Milan en 1980. Elle décroche également des prix lors de compétitions de Bach à Washington DC (1975) et à Leipzig (1976), de la compétition Schumann à Zwickau en Allemagne de l'Est (1977), de la International Viotti Competition à Vercelli en Italie (1978) et de la Casadeus Competition à Cleveland (1979).

La carrière internationale d'Angela Hewitt est véritablement propulsée en mai 1985 lorsqu'elle reçoit le premier prix à la Toronto International Bach Piano Competition. Le prix comprend le lancement d'un album solo avec l'étiquette de disques Deutsche Grammophon ainsi que des concerts au Canada et en Europe, ce qui aide la jeune pianiste à devenir l'une des interprètes de Bach les plus reconnus au monde.

Carrière d'interprète

Comme récitaliste, Angela Hewitt fait sa rentrée new-yorkaise au Alice Tully Hall en 1984 et sa rentrée londonienne au Wigmore Hall en 1985. L'année suivante, elle est nommée artiste de l'année par le Conseil canadien de la musique. En 1987, elle interprète l'ensemble de l'oeuvre au piano de Maurice Ravel à Londres et au Canada. Puis, en 1994, elle donne des récitals dans des communautés rurales canadiennes en tant que membre de l'association Piano Six.

Angela Hewitt donne des concerts avec tous les plus grands orchestres au pays, et avec des orchestres de renom aux États-Unis, en Europe, en Angleterre, au Japon, en Australie, au Mexique, en Israël, en Corée et en Chine. On lui connait un horaire de tournée internationale chargé ; elle donne quelque 100 concerts annuellement, sur une période de 10 mois, lors desquels elle présente des récitals solos, des concertos et de la musique de chambre. Elle joue souvent à Londres, au Wigmore Hall et au Royal Festival Hall, et revient régulièrement au Canada.

Parmi ses grands concerts, notons son interprétation de l'ensemble des préludes et des fugues de Bach en 2000. En 2005, elle fonde le festival de musique Trasimeno en Ombrie, en Italie, qui présente des concerts, des conférences, des démonstrations et des séminaires pour les jeunes artistes. Au cours des années 2007-2008, Angela Hewitt fait la tournée du Clavier bien tempéré de Bach, donnant plus de 110 concerts dans 25 pays. Ce concert est lancé sur DVD par Hyperion sous le titre « Bach Performance on the Piano ». Puis, en 2012, elle présente en tournée L'Art de la fugue de Bach.

Enregistrements

Au début des années 1990, Angela Hewitt s'embarque dans un projet d’envergure s'étalant sur plusieurs années pour Hyperion Records, qui consiste à enregistrer les nombreuses oeuvres pour clavier de Bach. De plus, elle écrit souvent les notes d'accompagnement pour le projet. Son Well-Tempered Clavier Book I lui vaut son premier prix Juno pour l’album de musique classique de l'année (solo ou ensemble de chambre) en 1999, en plus d'être nommé l'un des 50 meilleurs albums par la BBC Music Magazine.

Les enregistrements fort réputés d'Angela Hewitt comprennent également les oeuvres pour piano de Schumman, et l'ensemble des sonates au piano de Beethoven. Elle termine son projet d'enregistrement de Bach après 11 ans de travail en 2005 (le résultat, selon une critique, éclipse sans aucun effort tous les autres enregistrements du genre et, selon le Sunday Times, le produit final est l'une des gloires de notre époque) et reçoit un prix Juno la même année pour Bach: The English Suites. En 2010, la maison d'édition Boosey & Hawkes publie Angela Hewitt's Bach Book, une collection d'arrangements, de transcriptions et de nouvelles commissions.

Répertoire

Le journal The Guardian surnomme Angela Hewitt « l'interprète de Bach de notre temps par excellence », mais sa maîtrise de la musique par les compositeurs français tels que François Couperin, Olivier Messiaen et Maurice Ravel lui a également valu beaucoup de reconnaissance. Son répertoire varié va du baroque au XXIe siècle. Elle interprète également des compositeurs canadiens, dont Barbara Pentland, Oskar Morawetz, Gary Kulesha, Patrick Cardy, David McIntyre et Alexina Louie. Les compositeurs Steven Gellman et Gary Hayes ont écrit des pièces pour elle.

Angela Hewitt vit à Londres, en Angleterre, depuis 1985, mais elle a des résidences à Ottawa et en Ombrie, en Italie.

Prix

Artiste de l'année, Conseil canadien de la musique

Doctorat honorifique, Université d'Ottawa (1995)

Meilleur album de musique classique: Solo ou ensemble de chambre (Bach: Well-Tempered Clavier – Book 1), Prix Juno (1999)

Officier de l'Ordre du Canada (2000)

Meilleur album de musique classique: Solo ou ensemble de chambre (Bach Arrangements), Prix Juno (2002)

Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle (2002)

Doctorat honorifique, Université Queen's (2002)

BBC Radio 3 Listener’s Award (2003)

Doctorat honorifique, Université Mount Saint Vincent (2003)

Meilleur album de musique classique: Solo ou ensemble de chambre (Bach: The English Suites), Prix Juno (2005)

Artiste de l'année, Gramophone (2006)

Membre de la Société royale du Canada (2006)

Officier de l'Ordre de l'Empire britannique (2006)

Doctorat honorifique, Open University, Londres (2006)

Instrumentaliste de l'année, MIDEM Classical Award (2010)

Doctorat honorifique, Université de la Saskatchewan (2010)

Doctorat honorifique, Université Carleton (2014)

Album classique de l’année: orchestre ou soliste(s) avec orchestre (Mozart: Piano Concertos Nos. 22 & 24), Prix Juno (2015)