Alfred Joseph Casson, peintre (Toronto, 17 mai 1898 -- id., 20 févr. 1992). Après avoir étudié à Hamilton (1913-1915) et à Toronto (1915-1917), A.J. Casson obtient son premier véritable emploi comme apprenti avec Franklin Carmichael dans une entreprise d'art commercial de Toronto en 1919. Ce dernier exerce une influence considérable sur Casson. Il l'emmène faire du dessin en camping et lui présente des membres du Groupe des Sept, comme Lawren Harris et J.E.H. MacDonald. Avec Carmichael et F.H. Brigden, Casson ravive et défend le médium de l'aquarelle.

En 1926, il est invité à se joindre au groupe pour remplacer Franz Johnston qui ne participe qu'à la première exposition du groupe, en 1920. Il achète sa première voiture et commence à explorer les villages autour de Toronto. Les petites villes de l'Ontario, et en particulier des endroits comme Elora et Alton, deviendront ses sujets préférés. Le style de Casson reflète toujours les enseignements de Harris : simplifier et éliminer tout ce qui n'est pas essentiel. Cette qualité de son oeuvre atteint son apogée dans Country Store (1945), qui marque ce qu'on appelle sa période d'abstraction.

Pendant de nombreuses années, Casson travaille comme designer en chef chez Simpson Matthews, une entreprise spécialisée en sérigraphie. Il contribue de façon remarquable à l'histoire du graphisme au Canada.

Membre éminent de la communauté artistique du pays, Casson est président de l'Académie royale des arts du Canada (1948-1952), président de la Ontario Society of Artists (1941-1944), et membre de plusieurs conseils d'administration, dont celui de la Art Gallery of Toronto (aujourd'hui le Musée des beaux-arts de l'Ontario ), de 1955 à 1959. On se souvient de lui comme d'un homme modeste, qui soutient les artistes et les oeuvres de charité, et qui se montre généreux dans l'aide qu'il apporte aux étudiants et aux professionnels.