L'aigle est un grand oiseau de proie de la famille des Accipitridés. Il possède une vue exceptionnellement perçante, des ailes longues et puissantes, un bec crochu et des pieds forts munis de serres acérées. C'est un prédateur redoutable qui, perché ou planant dans le ciel, repère sa proie pour ensuite fondre sur elle.

Répartition
On compte plus de 50 espèces d'aigles réparties sur tous les continents. Ces espèces sont divisées en quatre principaux groupes : les harpies et les serpentaires, deux groupes non représentés au Canada et dans lequel on trouve des espèces confinées principalement aux tropiques; les pygargues, représentés au Canada par le Pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus); et les aigles proprement dits, un groupe dans lequel on trouve l'Aigle royal (Aquila chrysaetos), qui niche dans les régions montagneuses du Canada, sauf dans les îles de l'Arctique.

Description
On reconnaît immédiatement le Pygargue à tête blanche et l'Aigle royal à leur grande taille et à leur envergure qui atteint 1,8 m. Les adultes des deux espèces sont faciles à distinguer : le Pygargue à tête blanche a la tête et la queue blanches, tandis que l'Aigle royal est entièrement brun et a les pattes emplumées jusqu'aux serres.

Nidification
Le Pygargue à tête blanche et l'Aigle royal nichent au sommet des arbres ou sur les corniches dans les falaises, le pygargue démontrant une préférence pour les arbres et l'aigle, pour les falaises. Le nid est fait de brindilles et il est tapissé d'herbes et de plantes. Puisque les nids servent souvent pendant plusieurs années, ils atteignent parfois de très grandes dimensions. Les deux espèces pondent généralement deux oeufs (de un à trois). L'Aigle royal couve ses oeufs durant 43 jours et le Pygargue à tête blanche, durant 35 jours. Les jeunes, couverts de duvet, demeurent au nid de 50 à 100 jours après l'éclosion, une période au cours de laquelle ils dépendent des adultes.

Relations avec les humains
Les plumes d'aigle avaient une grande valeur symbolique pour les Amérindiens des plaines. Elles représentaient le courage ou détenaient la puissance des esprits.