Aberhart, William

 William Aberhart, surnommé « Bible Bill », évangéliste à la radio, premier ministre de l'Alberta de 1935 à 1943 (canton d'Hibbert, comté de Perth, Ont., 30 déc. 1878 -- Vancouver, 23 mai 1943). Personnage influent du sectarisme religieux dans l'Ouest canadien, Aberhart dirige, en 1935, le premier gouvernement du CRÉDIT SOCIAL au monde. Il reçoit une formation d'enseignant à la Mitchell Model School et à la Normal School d'Hamilton, en Ontario. Voulant devenir pasteur presbytérien, il étudie en vue d'obtenir un baccalauréat extra-muros de l'U. Queen (qu'il termine en 1911 après son déménagement en Alberta) alors qu'il est directeur de la Central Public School à Brantford. En Ontario, il devient un prédicateur laïque actif en plus d'enseigner la Bible. Il est très influencé par la Scofield Reference Bible et son interprétation rigoureuse des Évangiles.

En 1910, Aberhart déménage à Calgary pour devenir directeur d'école. Ses cours portant sur la Bible jouissent d'une grande popularité à la Grace Presbyterian Church et sont transférés à la Wesley Methodist Church en 1912, à la suite d'une dispute mettant probablement autant en cause sa théologie que sa personnalité. En 1915, il devient le pasteur non officiel de la Westbourne Baptist Church. Malgré les tentatives des chefs de l'Église baptiste de le chasser, sa congrégation lui demeure fidèle. Après s'être associé brièvement à un pasteur pentecôtiste en 1920, il commence à présenter des pratiques et des doctrines « charismatiques » dans l'église, au grand désarroi des pasteurs baptistes locaux. Il s'identifie au mouvement fondamentaliste et devient de plus en plus hostile aux confessions religieuses courantes.

Aberhart ouvre une école pour former des pasteurs et des missionnaires afin de promouvoir le fondamentalisme. Dès 1923, il dispense des cours du soir en théologie dans le sous-sol de la Westbourne Baptist Church. Il prend aussi conscience des possibilités qu'offre la radio et commence à radiodiffuser ses services du dimanche après-midi en 1925. Les installations dont il dispose étant désormais trop petites pour abriter l'école biblique et les foules attirées à ses rassemblements, il ouvre le Calgary Prophetic Bible Institute en 1927. Il y donne un bon nombre de ses cours et dirige l'église et les émissions radiodiffusées tout en étant directeur de la Crescent Heights High School. En 1929, après le départ d'une grande partie de ses fidèles de Westbourne, Aberhart forme sa propre secte, la Bible Institute Baptist Church. Dès 1939, plus de 9000 enfants sont inscrits à sa classe radiophonique de religion du dimanche.

La CRISE DES ANNÉES 30 est dévastatrice pour l'économie agricole de l'Ouest et la misère est très répandue. L'incapacité des partis politiques de trouver des solutions au problème de la « pauvreté en milieu d'abondance » pousse les Albertains à chercher d'autres remèdes et les idées d'Aberhart les attirent. S'étant jusque là tenu à l'écart de la politique, Aberhart s'intéresse, en 1932, aux doctrines de réforme monétaire du major C.H. Douglas, ingénieur britannique, qui croit que le capitalisme classique s'effondrera éventuellement, car le contrôle privé du crédit mènera à une insuffisance chronique du pouvoir d'achat de la masse. La solution, selon lui, demeure la surveillance étatique du crédit et la distribution de rabais aux consommateurs pour établir un équilibre entre la consommation et la pleine production. Aberhart modifie et vulgarise cette doctrine en une proposition selon laquelle chaque citoyen reçoit une « dividende de base » de 25 $ par mois pour acheter les articles de base. Il crée un mouvement populaire, la Alberta Social Credit League, pour promouvoir ses idées. Les partis politiques existants ne manifestant que peu d'intérêt, il introduit la ligue sur la scène politique. En septembre 1935, le Crédit social remporte 56 des 63 sièges à l'Assemblée législative albertaine et chasse les Fermiers unis de l'Alberta du pouvoir.

Une fois premier ministre, Aberhart se rend compte qu'il ne peut tenir ses promesses électorales. Son moratoire sur le recouvrement de dettes épargne certaines fermes et certains foyers, mais son concept du Crédit social ne s'est jamais concrétisé. En 1937, à la suite d'une importante crise au sein de son caucus, il se voit obligé d'accepter l'aide des émissaires du major Douglas venus d'Angleterre. La loi monétaire qu'ils présentent est rapidement désavouée par le gouvernement fédéral et précipite la création de la Commission Rowell-Sirois sur les relations entre le Dominion et les provinces.

Aberhart meurt en 1943 alors qu'il est au pouvoir. Son successeur est Ernest C. MANNING, le premier diplômé du Calgary Prophetic Bible Institute.