Abbott, Maude Elizabeth Seymour

Maude Elizabeth Seymour Abbott, pathologiste (Saint-André-Est, Qc, 18 mars 1869 - Montréal, 2 sept. 1940). Bien que diplômée en lettres de McGill (1890), elle ne peut y étudier la médecine en raison de son sexe. Par conséquent, elle obtient sa maîtrise en chirurgie et son doctorat en médecine de l'U. Bishop (1894). Ironiquement, McGill lui décerne par la suite un doctorat en médecine et une maîtrise en chirurgie (honoris causa, 1910) ainsi qu'un doctorat en droit (1936). À titre de conservatrice adjointe du musée de médecine de McGill (1898), puis de conservatrice (1901), elle innove en faisant appel au musée pour l'enseignement de la pathologie.

Disciple de William OSLER, elle collabore à son ouvrage, intitulé Modern Medicine (1908), et rédige le chapitre sur la « cardiopathie congénitale ». Selon Osler, il s'agit là du meilleur texte qu'il ait lu sur le sujet. À l'exception de deux années à l'extérieur, elle passe l'ensemble de sa carrière à McGill où, bien que célèbre sur le plan international, elle demeure professeure adjointe.

Elle exerce la fonction de secrétaire internationale permanente de l'Association internationale des musées de médecine et celle de rédactrice en chef de la revue de l'organisme (1907-1938). Elle publie de nombreux articles sur la pathologie ainsi que sur l'historique de la médecine et des soins infirmiers. Un tantinet excentrique avec l'âge, elle est généreuse, active, toujours engagée et parfois connue sous le nom de « la tornade bienfaisante ».